Le charognard, le boucher et le guerrier

Essais sur l’œdipe mélancolique

Peut-on étudier le célèbre concept freudien de l’œdipe, érotique et génital, sans en avoir auparavant analysé la face sombre et mélancolique ? Si Freud a soutenu l’existence d’un conflit entre pulsion de vie et pulsion de mort, Vladimir Marinov expose l’existence d’un conflit entre un œdipe érotique et un œdipe mortifère. En associant deux thèmes majeurs de la pensée freudienne, le complexe d’Œdipe et la mélancolie, il définit un puissant concept psychanalytique, illustré par les trois identités du charognard, du boucher et du guerrier.
La réflexion de l’auteur s’appuie sur une riche clinique analytique mais aussi sur l’exploration de textes majeurs de Sigmund Freud, en particulier L’Homme aux rats et Schreber, ainsi que de chefs-d’œuvre littéraires et artistiques, de Sophocle à Baudelaire, de François Villon à Francis Bacon, ou encore de Shakespeare à Edgar Allan Poe.

Membre de l’Association psychanalytique de France, professeur émérite à l’université Paris 13 Paris Nord-Paris Cité, membre de l’Unité transversale de recherche en psychogénèse et psychopathologie (UTRPP), Vladimir Marinov a longtemps travaillé en institution psychiatrique. Parmi ses ouvrages, L’Anorexie une étrange violence, et Les Méfiants (Puf, 2018).

Auteur : Vladimir Marinov

Édition puf
Parution : 2021