L’humeur et son changement

Automne 1985

L’humeur, dans l’usage courant, s’offre à tous les qualificatifs. Variable selon les individus pour qui entreprend de la classer, incertaine en chacun de nous quand nous prétendons la saisir, se modifiant du tout au tout pour un rien, elle est par nature si changeante que ce qui la qualifierait le mieux serait : vagabonde.
L’humeur est d’abord cela : ce qui circule, ce qui bouge, ce qui ne tient pas en place. Aussi s’emploie-t-elle à contrarier les territoires, à ne pas rester dans l’organe où on la localise, à faire apparaître la théorie qui porte son nom – et, au-delà, toute théorie – comme un effort pour la rendre sage.
L’humeur n’est ni un affect ni une représentation. Elle est un passage, elle est le signe d’une altération en même temps qu’une altération des signes. Elle dit à sa façon la mélancolie du langage. Elle est notre salubre maladie venant témoigner de l’impossibilité où nous sommes d’être maîtres de nos frontières.

 

Nouvelle Revue de Psychanalyse, n° 32, Gallimard
Parution : 04-12-1985


Sommaire

Argument
Pascal Quignard – Longin
Laurence Kahn – Les maladies impraticables
Jackie Pigeaud – L’humeur des Anciens
Jean Starobinski – Recettes éprouvées pour chasser la mélancolie
Yves Hersant – Ben Jonson et les humœurs
Philippe Soubrié – Le cerveau et ses humeurs animales
Françoise Héritier-Augé – Le sperme et le sang
Georges Didi-Huberman – Un sang d’images
Edmundo Gómez Mango – Borges et la mélancolie littéraire
Sophie De Mijolla-Mellor – La trame phobique de l’ennui
Marc Froment-Meurice – « Long est le temps »
Laurence Apfelbaum – L’humeur, un rêve manqué
Bertram D. Lewin – L’élation
Anne Bouchart-Godard – « Comment je m’habille ? »
Leo Spitzer – Résonances
Michel Schneider – Humoresques
Aline Petitier – Célébration
Patrick Lacoste – Le manuscrit retrouvé

Varia – V :
Ginevra Bompiani – L’hôte, l’attente et l’ennui
Georg Christoph Lichtenberg – Une fois de plus,  je recommande…
Michel Gribinski – Love story
François Gantheret – Quant à moi…
Adam Phillips – Le calme retrouvé
Raoul Moury – Elle était en effet charmante
Giorgio Agamben – Idée de la pensée
Jean-Michel Hirt – Image et son
Maurice Olender – L’inassimilable