Excitations

Printemps 1989

Elle court, elle court, l’excitation. Elle court en zigzag dans le neurone et dans le rêve, dans la fébrilité d’Hamlet en deuil et dans le cri d’Artaud, dans les cahiers de Valéry au petit matin et à Wall Street tout le jour. Elle est visible chez l’enfant à qui sa mère dira : « Mais ne t’excite donc pas comme ça ! »,  secrète chez le fétichiste qui en organise le surgissement, décelable chez l’obsessionnel qui échoue à s’en protéger.
Sans elle, sans ses circuits et ses courts-circuits, sans le trouble qu’elle sucite dans le corps et l’esprit, nous connaîtrions sans doute la paix : celle des cimetières.

 

Nouvelle Revue de Psychanalyse, n° 39, Gallimard
Parution : 03-05-1989


Sommaire

Argument
Corinne Enaudeau – Éloge du trouble
Pierre Pachet – Torpilles
Michel Gribinski – Zigzags
Rémy Baudouin – Il court, il court…
Jean-François Lyotard – Emma
Jean Cournut – Les deux contre-investissements de l’excitation
Laurence Kahn – Le mouvement et l’usure
Jacques Le Beuf – Que sont les neurones devenus ?
Jean-Didier Vincent – Le neurone excité
Martine Bacherich – Démangeaisons
Catherine Chabert – Un battement de cœur en trop
Evelyne Séchaud – Entrevues
Dominique Clerc Maugendre – L’état d’alerte
Jean-Claude Lavie – Excitation, désir, angoisse
Roger Dorey – Le fétiche, l’image et le signifiant
Laurence Apfelbaum – Une hypocondrie du transfert
Guy Rosolato – Artaud : le cri
André Beetschen – L’excitation de la perte
Roberte N. Hamayon – La furie chamanique
Viviane Abel Prot – Comment rêve-t-elle ?
J.-B. Pontalis – L’éveil du rêve

Varia – XII :
Michel Gribinski – Le Rédacteur à lui-même
Georges-Arthur Goldschmidt – Karl Kraus à Ludwig Landgrebe
Max Dorra – Sigmund Freud à Karl Abraham
Bernard Favarel-Garrigues – Kafka père à Kafka fils
Max Jacob – Lettre de la mère du Toudoux à son fils
Aline Petitier – À Lucien Leuwen
Michel Chaillou – Lettre à …
Bruno Bayen – Lettre à un ami parisien