Écrire la psychanalyse

Automne 1977

Des psychanalystes, avec d’autres, écrivant, dans une revue de psychanalyse, sur cette entreprise particulière, écrire la psychanalyse : dans ce jeu de miroirs se précisent et se travaillent les contradictions. De l’objet de la psychanalyse, l’inconscient et ses effets, on ne peut rien dire, on ne peut même vraiment le penser ; et pourtant les psychanalystes écrivent et publient, abondamment. Pour qui et pourquoi ? Communiquer l’incommunicable, mettre en circulation ce qui s’y refuse absolument : cette entreprise impossible est celle de la cure comme celle de l’écrit analytique. Elle est aussi celle de l’appareil psychique : entre l’indicible de l’inconscient et la nécessité de faire signe.

 

Nouvelle Revue de Psychanalyse, n° 16, Gallimard
Parution : 07-12-1977


Sommaire

Argument
Michel de M’Uzan et J.-B. Pontalis – Écrire, Psychanalyser, Écrire. Échange de vues
André Green – Transcription d’origine inconnue
François Roustang – Du chapitre VII
Pierre Fédida – La table d’écriture
Didier Anzieu – L’image, le texte et la pensée
Robert Pujol – La mère au féminin
Annie Anzieu – Des mots et des femmes
Christian David – Écriture, sexe, bisexualité
Masud Khan – Entre les mots et la mort
Nicole Berry – L’expérience d’écrire
Victor Smirnoff – Épreuves
Catherine Clément – Les nouvelles illusions perdues
Michel Deguy – Un lecteur vous écrit
Marie-Claude Fusco – Faire part de son analyse
Georges Perec – Vues d’Italie
Octave Mannoni – Faux en écriture