jeudi 17 août 2017

Psychanalyse, les traversées

Vents contraires, tempêtes psychiques, obstacles et révisions théoriques, rocs immuables, refoulements et contournements : la psychanalyse, comme la navigation. Depuis les premiers temps de l’invention freudienne, c’est sous le signe de cet art difficile, de ses périls et de sa nécessité incessante que se voit figuré le mouvement qui anime, voire chahute, la pratique et la théorie.

Ce septième volume de l’Annuel de l’APF réunit l’ensemble des conférences et des discussions présentées lors des Entretiens ouverts de l’Association psychanalytique de France qui eurent lieu en janvier 2012, avec pour thème « Courants, remaniements, transformations en psychanalyse ». Ont été adjoints les travaux de nos collègues qui sont intervenus lors des Entretiens de juin 2012 autour du « Roc du féminin », ainsi que plusieurs exposés originaux présentés lors de la Journée annuelle de Lyon (mars 2011) et à l’occasion de débats internes à notre association.

Où l’on constate que les racines pulsionnelles, la différence des sexes et la bisexualité psychique, l’inconciliable aux prises avec le narcissisme, bref, la dissemblance dans tous ses accidents, déroutent sans cesse les traversées de l’embarcation analytique. Au cœur de ce déroutement, les transformations engendrées par le processus analytique. Au cœur encore, les mutations imposées à la conception du modèle de l’appareil psychique par les faits cliniques et les obstacles rencontrés. Au cœur toujours, les développements et les interrogations que l’extension de la pratique a suscités chez les successeurs de Freud.

Car dans l’instabilité du milieu psychique, il n’est de psychanalyse que par les voies de traverse : condition sine qua non de l’émergence de l’érotique, de l’irruption de l’inquiétant, de la productivité de l’étonnement, au fil du transfert, et sur fond de répétition.

Renseignements et inscriptions :
24, place Dauphine, 75001 Paris
tél : 01 43 29 85 11,
courriel : lapf@wanadoo.fr