jeudi 06 octobre 2022

L’Étranger

L’inconscient parle toujours une langue étrangère, y compris à celui qui en est l’hôte. Et il ne parle pas toujours… C’est d’abord comme « corps étranger », coupé de « la vie de représentation » que Freud l’évoque.

Étranger (fremd), étranger au moi (ichfremd), corps étranger (Fremfkörper), le devenir-étranger (Entfremdung), étrangeté (Fremdartigkeit), inquiétante étrangeté (Unheimlich)… le lexique freudien, et avec lui l’expérience de la psychanalyse, déclinent « l’étranger » sur tous les tons. « Le dehors, l’étranger, l’ennemi furent jadis des concepts identiques ». Au-dehors comme au-dedans le plus intime, l’étranger est ce qui nous est le plus proche. Il menace nos frontières, alors qu’il vit déjà au plus secret de nous-mêmes.

Renseignements et inscriptions :
24, place Dauphine, 75001 Paris
tél : 01 43 29 85 11,
courriel : lapf@wanadoo.fr