Le grand homme et son pouvoir

Histoire d’un imaginaire de Napoléon à de Gaulle

«  Après Napoléon, néant », disent les Mémoires d’outre-tombe.
Mais est-ce vrai ? Ce livre retrace l’histoire d’un imaginaire politique, celui du grand homme né de l’époque romantique, formé par une génération de poètes, de philosophes et d’historiens qui se voulurent désespérés de ne plus vivre de grandes choses. De leur vaste travail de péjoration des temps modernes et d’idéalisation des hautes heures de l’histoire naît une nouvelle idée du grand homme : incarnation de l’Esprit du monde (Hegel), visionnaire des profondeurs divines de la nature (Carlyle), « poète en action » (Chateaubriand), capable par la seule force de son génie de subjuguer les foules, d’élever la politique hors de toute médiocrité. Le Bon, Barrès, Bergson et bien d’autres sont les héritiers de cet imaginaire, dont ­l’influence se fait sentir jusque chez Freud, Durkheim et Weber. On le devine : des idéaux aussi grisants pouvaient diffici­lement rester sans conséquences politiques…
Aujourd’hui encore, plus de quarante ans après la mort du général de Gaulle, ils hantent les esprits.

Auteur : Jean-Baptiste Decherf

Collection Bibliothèque des savoirs, Éditions de l’Aube
Parution : 06-04-2017