Psychanalyse et anthropologie Géza Róheim – Traduction

Pour Róheim l’universalité du complexe d’Œdipe ne saurait être mise en doute. Confronté aux anthropologues « culturels », il résume ainsi sa position : « Selon certains anthropologues, si tout le monde a un complexe d’Œdipe, tout le monde est semblable. C’est une nouvelle erreur. Tout le monde a un corps, donc tous les êtres humains sont semblables. Chacun est d’abord un bébé, puis un enfant, puis un adulte, chacun vieillit et finalement meurt, donc tous les êtres humains sont semblables. Étrange inconséquence ! Tous les êtres humains sont semblables à un certain niveau, et différents à d’autres. Cela dépend simplement de ce qu’on cherche, l’universel ou le particulier. »

Auteur : Marie Moscovici

Collection Connaissance de l’inconscient, Gallimard.
Parution : 24 novembre 1967