Promesses Adam Phillips – Traduction

de la littérature et de la psychanalyse

« Quelque chose ne cesse de se manifester dans la pratique et la théorie de la psychanalyse. Il s’agit de l’opposition entre le Rêveur et le Pragmatique. Le Rêveur ne veut que suivre ses mots là où ils iront. Le Pragmatique veut résoudre ses problèmes. Il veut aller vers l’accomplissement des choses, tandis que le Rêveur veut les éprouver. Le Rêveur entend que l’analyste l’aide à retourner à son propre délire, l’autre attend de l’analyste qu’il l’aide à faire de l’ordre. Le Pragmatique veut savoir quoi faire, le Rêveur veut voir ce qui arrive.

L’écrit analytique devrait être le lieu – qu’en vérité la littérature a toujours été – où les gens peuvent formuler les deux sortes d’enthousiasmes avec la même vigueur, où le Pragmatique et le Rêveur ne peuvent devenir le refuge l’un de l’autre. Où, par exemple, il peut être admis qu’il n’y a pas à dire ou à écrire quelque chose parce qu’on y croit, mais pour voir si on y croit. Au mieux, les deux disciplines peuvent inspirer aux rêveurs et aux pragmatiques complexes que nous sommes des vies au plaisir plus juste, à la morale plus intrigante. »

Auteur : Michel Gribinski

Collection penser/rêver, l’Olivier.
Parution : 14 octobre 2010