Problématiques IV : L’inconscient et le ça

Il convient de revenir complètement à la première intuition de Freud, selon laquelle l’inconscient n’est pas primaire, mais le résultat du refoulement ou des refoulements. Le terme d’« originaire » ne doit pas faire illusion, de même que le terme de primaire dans « le processus primaire ».
Comme si le primaire était le mode de fonctionnement d’un organisme encore inadapté et qui aurait, secondairement, à apprendre à vivre.
Le processus primaire donc, il n’est pas question de le situer avant, ni de montrer comment se construirait à partir de lui un processus rationnel, secondaire, adapté ; ce qu’il faut expliquer, au contraire, c’est comment il se constitue par réduction, à partir de phénomènes plus réglés, plus structurés.

Auteur : Jean Laplanche

Collection Quadrige, PUF.
Parution : 1981.
Réédition septembre 1998