Phobie et paranoïa

Étude de la projection

La mise en perspective de la phobie et de la paranoïa – dont l’association pourrait spontanément paraître provocante – relève à la fois des données de la clinique et des apports de la métapsychologie freudienne et post-freudienne. Elle tient au pivot commun auquel s’arriment les différentes organisations psychiques, c’est-à-dire au noyau constitutif que représente la projection.
Ce concept traverse toute l’œuvre freudienne, et toute la clinique psychanalytique et psychopathologique, car comment représenter l’appareil psychique sans se référer à la dialectique du dedans et du dehors et aux mécanismes qu’elle engendre, comment penser le fonctionnement psychique humain sans y intégrer la projection ?
Cet ouvrage à trois voix rend compte et témoigne de l’extrême richesse du concept de projection et de la diversité concomitante des manifestations psychiques qu’il est susceptible d’articuler.
Dans la première partie, le repérage psychopathologique de la phobie et de la paranoïa permet d’en saisir les traductions et associations plurielles dans le registre de la névrose et de la psychose.
La seconde partie s’attache davantage à l’actualité clinique de la projection et à son interprétation à partir des travaux post-freudiens.
La troisième partie s’attache exclusivement à la paranoïa et en présente une approche épistémologique, en la considérant notamment comme une clinique de l’individuation.
La place de la paranoïa dans la psychopathologie contemporaine, l’essence passionnelle de la psychopathologie morale soulèvent la question de l’autre interne et de la genèse de l’intersubjectivité.

Auteur : Françoise Couchard

Avec Joël Sipos et Mareike Wolf.
Série Psycho sup, Dunod.
Parution : 2 avril 2001