Les dissidences du corps

Répression et subversion en psychosomatique

Le corps a parfois des comportements insolites. Il ne fait pas ce qu’on attend de lui. Certains patients déjouent le pronostic médical et peuvent aller jusqu’à faire douter du principe même de prédictibilité portant sur l’évolution habituelle des maladies. Pour une part, il se pourrait que les maladies du corps soient plus humaines et sociales qu’on ne le pense, c’est-à-dire pas uniquement placées sous le primat du déterminisme biologique.
Quels sont donc les ressorts de ces dissidences du corps ?

Auteur : Christophe Dejours

Petite bibliothèque Payot, 18 mars 2009