Dieu la mère

Il faut desserrer l’étau dans lequel les théories psychanalytiques traditionnelles, centrées sur la place du père, ont enfermé l’étude des religions. Or, l’expérience religieuse renvoie aussi au maternel : dans certaines religions – hors des monothéismes –, et de façon centrale dans les aventures mystiques.
Le livre développe cette proposition selon trois axes. Le premier est une relecture inédite des grands textes de Freud révélant qu’il a souvent approché cette dimension maternelle du religieux, sans pour autant pouvoir lui donner toute sa place. Le second explore des cas cliniques qui manifestent ce lien entre le maternel et le religieux. Le troisième est le témoignage troublant des mystiques : Bataille, et surtout Madame Guyon, admirable écrivain du XVIIe siècle.
En contrepoint de L’avenir d’une illusion de Freud, ce livre propose de prendre en compte ce qui, dans l’illusion religieuse, prend sa source du côté maternel. Il s’agit également de sortir du dualisme qui imprègne notre imaginaire et conduit à penser le spirituel du côté du père et du masculin, et à figurer le sensible du côté de la mère et du maternel. On retrouve alors la spiritualité du maternel.

Auteur : Patrick Merot

Collection Le fil rouge, PUF.
Parution : 17 février 2014