Les cinq axes de la psychanalyse

La pratique psychanalytique incluant ses bases théoriques peut être décrite selon des orientations distribuées en cinq axes. Certains d’entre eux constituent des options dominantes, propres aux courants actuels, mais ils sont surtout des potentiels toujours présents auxquels le psychanalyste peut se référer.
On distinguera :
1/La psychanalyse logodynamique qui tient à l’essentiel de toute pratique, à la relation de parole qui par elle-même conduit à la découverte du refoulement et de l’inconscient où se révèle le désir. L’écoute de l’analyste soutient cette dynamique des signifiants et du sens en écartant les effets de suggestion. Cet axe est toujours présent dans la cure où le sujet se trouve à juste titre en position d’analysant.
2/La psychanalyse technologique regroupe les acquis depuis Freud qui orientent rationnellement la pratique. Elle situe des repères bien mis en évidence par l’expérience, à savoir : le cadre, les interprétations, le transfert et le contre-transfert, et les résistances.
3/La psychanalyse idéaloducte répond à la valeur prise par l’idéalisation des théories et des pratiques dans la transmission d’une expérience et d’un savoir, d’une science, dans la succession des maîtres à travers les générations.
4/La psychanalyse au négatif a mis en relief la nécessité d’une remise en cause continuelle des théories en fonction d’un inconnu, en limitant les interprétations systématiques et abusives, en s’ouvrant à un appel du désir vers des découvertes successives.
5/La psychanalyse transgressive, à l’exemple des recherches de Ferenczi, de Rank et Reich, offre des voies d’exploration selon des techniques actives, ou de suppléance et de compensation, ou libératrices, lesquelles, au minimum, peuvent être virtuellement évoquées par le psychanalyste. Enfin, en un dernier chapitre, un examen critique des cinq axes permet d’évaluer le choix exclusif de l’un d’eux et les raisons de recourir aux autres.

Auteur : Guy Rosolato

Collection Bibliothèque de psychanalyse, PUF.
Parution : 9 août 1999